Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 septembre 2020 2 01 /09 /septembre /2020 15:38

À moins d’une année de l’événement, les Jeux de Tokyo ne passionnent plus la population. Si les sondages confirment que les Japonais n’en veulent plus, désormais, même les acteurs économiques sont sceptiques.

 

En juillet dernier, selon différents sondages, seulement un quart de la population japonaise pensait possible la tenue des Jeux olympiques et paralympiques l’an prochain. Et 66% estimaient qu’il fallait reporter ou annuler l’événement sportif planétaire. Les critiques et appels à tout arrêter ne sont pas rares au Japon. « Chushi » (annulez-les), répète sur Twitter l’influent écrivain Keiichiro Hirano qui juge insupportable le coût des J.O.

 

27,8 % des entreprises se prononcent pour une annulation pure et simple. Aujourd’hui, une enquête d’opinion menée par l’institut Tokyo Shoko Research auprès du monde économique confirme la tendance de la population. Sur près de 13 000 entreprises sondées, entre le 28 juillet et le 11 août, plus de la moitié ne veulent plus des Jeux au Japon (53,6%). Et 27,8 % des entreprises japonaises interrogées ont répondu vouloir une annulation pure et simple des Jeux de Tokyo.

 

D’autre part, 25,8% suggèrent de reporter une nouvelle fois l’événement. Dans le camp du oui, 18,4% des entreprises souhaitent désormais une version réduite de l’évènement. Et 5,3% estiment qu’il serait préférable d’organiser l’événement à huis clos. Mais cette option a déjà été écartée par le Comité international olympique et le Comité d’organisation.

 

Moins de public venu de l'étranger ? La reprise de l'activité économique après l'état d'urgence en vigueur au Japon en avril et mai, accompagné d'une chute historique du PIB de 7,8% au deuxième trimestre, a été ralentie par une remontée du nombre de nouveaux cas quotidiens de coronavirus depuis début juillet.

 

« Nous devons construire un environnement où le public se sente en sécurité. Les athlètes comme la famille du CIO pourraient être soumis à des tests avant et après leur arrivée au Japon », a récemment déclaré le directeur général du Comité d’organisation, Toshiro Muto, à la BBC.

Le Japon qui doit accueillir le monde entier lors des Jeux face à la crise sanitaire, a pris des mesures parmi les plus strictes au monde. Le pays interdit pour le moment l'entrée sur le territoire de ressortissants de plus de 140 pays, dont les détenteurs de visa longue durée, avec de rares exceptions seulement.

L'écrivain Keiichiro Hirano s'oppose aux JO de Tokyo en 2021

Partager cet article

Repost0

commentaires