Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 00:37

 

 

Christian Soleil publie "Il n'est jamais trop tard pour Ithaque" aux éditions Société des Ecrivains.

 

Alcoolique, écarté par les siens, persona non grata au mariage de sa fille, Florian est au bout du rouleau et ne maintien plus les morceaux épars d'une existence qui part à vau-l'eau. Alors, comme il n'y arrive tout simplement plus, autant en finir définitivement et déserter ce monde... Résolu, ce commercial prend donc la route... direction le village de son enfance où, après une première sortie de route qui a vu la mort se dérober à lui, il grimpe au sommet d'un château d'eau d'où il fait le grand saut... Un plongeon dans le vide, tout droit dans son passé, accompagné de celle qu'il n'a peut-être jamais tout à fait compris : sa mère.

 

A travers une enfance qui se reconstitue, c'est un double portrait en miroir que compose Christian Soleil. Celui d'un fils et de sa mère. Celui d'un enfant qui a cru qu'il devait évoluer dans l'ombre du père et d'une femme qui, dans la France d'après-guerre, a affronté seule son statut de divorcée. De l'un à l'autre, d'un être dont la vie ne tient plus qu'à un fil à un fantôme qui fait ressurgir un passé scellé, le romancier livre une oeuvre puissante sur la filiation, la rédemption et la maternité.

 

Il n'est jamais trop tard pour Ithaque, roman, 164 p., 2011, 12,00 euros, Ed. Société des Ecrivains.

Partager cet article

Repost 0

commentaires