Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 06:50

Le régime de l'auto-entrepreneur a été créé en 2009. A ce jour, plus de 1,1 million d'auto-entreprises ont déjà vu le jour. Aujourd'hui, une entreprise française sur deux se crée sous ce régime. Avec quand même un léger tassement ces derniers mois : en juillet, 23.682 créations d'auto-entreprises avaient été enregistrées par l'INSEE, au lieu de 27.819 en juin et 25.139 en mai. La même tendance avait été observée en 2011, suivie par une reprise les mois suivants.

 

SIMPLICITE

 

Qu'est-ce qui plaît tant dans ce nouveau régime entrepreneurial ? Réponse unanime des créateurs eux-mêmes et des observateurs : la simplicité et la fiscalité. Il n'a effectivement jamais été aussi simple de créer sa propre entreprise : une connexion sur le site officiel, www.lautoentrepreneur.fr, vous entrez votre nom, le nom de l'entreprise que vous créez, la description succincte de son activité. Et le tour est joué : vous voilà chef d'entreprise, en à peine cinq minutes et quelques clics ! Et très peu de temps après, entre trois jours et trois semaines, vous recevrez votre numéro de SIRET.

 

Tout le monde peut devenir auto-entrepreneur. Les demandeurs d'emploi qui ne veulent pas rester les bras croisés et se jettent à l'eau, en développant le projet personnel qu'ils gardaient dans un coin de leur tête. Le salarié ou le fonctionnaire qui souhaite arrondir ses fins de mois en développant sa propre activité. Le retraité qui a enfin pris le temps de travailler pour lui. Pour d'autres ce sera tout simplement une façon rassurante et économique (pas besoin de capital) de créer son entreprise : une sorte de mise à l'étrier. Toutes les raisons sont bonnes pour créer sa petite entreprise.

 

TOUS LES METIERS

 

Et à l'exception de très rares activités, notamment celles relevant de la TVA immobilière, de la location de matériels et de biens de consommation durable, tous les autres secteurs sont ouverts dans la production, le commerce, les services... Et l'auto-entrepreneur ne connaît finalement qu'une seule limite : celle de son chiffre d'affaires annuel. Il ne doit pas dépasser 81.500 euros pour une activité de vente de marchandises, d'objets, de fournitures, à emporter ou à consommer sur place, ou pour des prestations d'hébergement. Pour les prestations de service relevant des bénéfices industriels et commerciaux ou des bénéfices non commerciaix, le plafond est limité à 32.600 euros.

 

L'auto-entrepreneur est également dispensé de l'inscription au registre du commerce et des sociétés (RCS) pour les commerçants et au répertoire des métiers (RM) pour les artisans, sauf s'il exerce une activité artisanale à titre principal.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Blogue littéraire et culturel de Christian Soleil
  • Blogue littéraire et culturel de Christian Soleil
  • : Présentation de l'actualité littéraire et culturelle internationale par Christian Soleil
  • Contact

Recherche

Liens