Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 15:04

DSC06058Christian Soleil devant le 30 Camden Square, la maison d'Amy Winehouse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

27 juillet 2011

 

 

 

Petit-déjeuner au Tinto Coffee de Fulham Palace Road. Nous passons dans un café internet de Charing Cross Road avant de prendre le métro pour Camden Town. Dans Camden Square, les fans d'Amy Winehouse occupent le terrain. Des milliers de bouquets de fleurs jonchent le sol et pendent des grilles autour du jardin public. Des messages de sympathie, de compassion et de tendresse. Des bouteilles de whisky à demi pleines ou à demi-vides, tout dépend comme on voir les choses. Des peluches, des livres d'enfants, des ballons rouges en forme de cœurs gonflés à l'hélium.

 

 

 

Devant le numéro 30, un cordon de police empêche l'accès au trottoir. Il s'étire en fait du 29 au 31. Un gardien black est posté devant la porte en métal noir qui ferme l'accès au jardinet. La maison de la chanteuse est une belle bâtisse cossue à la façade blanche, assez similaires au constructions qui entourent le square. Cela fleure bon la petite bourgeoisie au cœur d'un quartier populaire. La chaussée est encombrée par des admirateurs et des curieux. Sur le square en face de la maison d'Amy, une équipe de la BBC reste postée en permanence. Les hommes de la radio sont en costumes sombres, l'air pénétrés de leur importance. La caméra tourne non-stop. Tout autour d'eux, une foule se masse, circule, tourne en rond, se penche pour déchiffrer un message manuscrit posé à même le sol, ou pour regarder une dernière fois la photo de la star qui déjà semble s'effacer sur une page de journal posée sous le soleil.

 

 

 

Je m'étonne de la diversité des fans présents. Ils ont la soixantaine et l'allure plutôt sage, ils ont la quarantaine et sont venus en famille, ils ont une vingtaine d'années et ressemblent à tout sauf à des marginaux, des alcooliques ou des drogués. Ils sont venus rendre hommage à une musicienne, à une fille du quartier, à une amie. « C'était une fille vraiment très sympa, » me dit une dame aux cheveux blancs, « elle était vraiment du quartier, elle faisait ce qu'elle pouvait pour les autres, elle était si généreuse... » Je ne sais pas ce que peuvent attendre les gens de la télévision. Amy Winehouse a été incinérée hier et nul ne sait ce qu'il adviendra de ses cendres. Son père a déclaré à la presse qu'elle est morte heureuse : il l'avait eue quelques heures avant au téléphone, et elle avait réussi à maîtriser son problème avec l'alcool. Elle n'avais selon lui pas bu la moindre goutte depuis trois semaines. D'après les journaux qui donnent des informations avant de les vérifier, pourtant, on a successivement annoncé qu'elle avait péri d'une mauvaise pilule d'ecstasy, puis, ces dernières heures, qu'elle aurait bu jusqu'à sombrer dans un coma éthylique qui lui aurait été fatal. Peu importe, après tout : elle est morte, c'est la seule certitude. C'était une artiste de grand talent. Et il vaut mieux mourir jeune après une vie bien remplie, dense et heurtée qu'à la fin d'une existence morne, interminable et trop protégée. Comme le disait James Dean dont c'était la devise :  « Vivre vite, mourir tôt et faire un beau cadavre. »

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Blogue littéraire et culturel de Christian Soleil
  • Blogue littéraire et culturel de Christian Soleil
  • : Présentation de l'actualité littéraire et culturelle internationale par Christian Soleil
  • Contact

Recherche

Liens