Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 00:26

- UNE VALISE A BERLIN, promenade dans les rues de Berlin, 2011, 312 pages, 20 euros

 

  

 

Errance dans les rues de Berlin où le passé et le présent s'entremêlent, Une valise à Berlin est l’œuvre d'un amoureux de cette capitale qui fut - toujours, et même aux pires heures de l'histoire de l'Allemagne - une cité ouverte, chaleureuse et libérale, la moins encline aux idées extrémistes.

 
Aujourd’hui encore, Berlin reste, au cœur de l'Europe, une ville où il fait bon vivre, proche de la nature, dotée d'une faible densité de population, un centre de la culture européenne, un symbole de démocratie, où résonnent encore les voix de Marlène Dietrich, de Willy Brandt, les mots de Klaus Mann et les couleurs de Kirchner et de ses amis du Brücke.

 

Christian Soleil vit et travaille comme consultant en communication et en management dans le sud-est de la France, partageant son temps entre région lyonnaise et Luberon. Depuis une trentaine d'années, il a publié plus d'une centaine d'ouvrages dans les genres les plus divers : fiction, essais et biographies. Il signe avec Une valise à Berlin un véritable roman d'amour pour cette ville européenne phare.

 

- PARTIR – UNE ENFANCE STEPHANOISE, autobiographie, 2011, 56 pages, 10 euros

 

Partir - une enfance stéphanoise, est le récit d'une longue venue au monde, entre des parents aimants, des grands-parents qui apparaissent avec le recul comme des figures mythologiques et des images qui reviennent au fil de l'écriture. C'est ce qui reste de l'enfance après le tamis de l'oubli, du travail sur soi et de la réflexion. Peu de choses en somme : quelques traits essentiels qui forgent ce qu'on appelle un homme, des directions possibles parmi lesquelles il a fallu choisir. Ce que, dans les tragédies, on appelle un destin.

- FAIRE DES AFFAIRES AVEC LES ANGLAIS, ouvrage pratique, 2011, 210 pages, 18 euros

Les différences interculturelles ne facilitent pas toujours les contacts professionnels. Il faut se connaître, se comprendre, accepter des comportements différents des nôtres. Dans cet ouvrage, vous découvrirez comment et jusqu'où vous adaptez quand il s'agit de négocier ou de faire des affaires avec nos voisins britanniques : comment ils gèrent leur temps, comment ils utilisent leur humour, quelles sont leurs valeurs dominantes, ce qui est important pour eux. Christian Soleil livre une méthodologie d'action utile pour s'adapter à toutes les situations de la vie professionnelle en Angleterre ou même ailleurs. Un ouvrage indispensable pour l'homme et la femme d'action, les managers, les décideurs qui ont à côtoyer des Anglo-Saxons.

- DANS LES PAS DE JEAN COCTEAU, entretiens avec Edouard Dermit, 2011, 118 pages, 13,5 euros

Christian Soleil a publié de nombreux essais sur Jean Cocteau depuis le début des années 1990. Proche d'Edouard Dermit, le fils adoptif du poète, il fréquenta régulièrement la maison du Bailly à Milly-la-Forêt et eut l'occasion de recueillir les confidences de ce dernier. C'est la somme de ces entretiens qu'il propose aujourd'hui au public, révélant un Edouard Dermit - et un Jean Cocteau - quotidiens, attachants, sensibles, toujours disponibles et ouverts à l'autre : des hommes vrais derrière le mythe dont on affuble souvent les créateurs célèbres.

 

AUX EDITIONS SOCIETE DES ECRIVAINS

 

- IL N’EST JAMAIS TROP TARD POUR ITHAQUE, roman, 2011, 164 pages, 12 euros

 

Alcoolique, écarté par les siens, persona non grata au mariage de sa fille, Florian est au bout du rouleau et ne maintien plus les morceaux épars d'une existence qui part à vau-l'eau. Alors, comme il n'y arrive tout simplement plus, autant en finir définitivement et déserter ce monde... Résolu, ce commercial prend donc la route... direction le village de son enfance où, après une première sortie de route qui a vu la mort se dérober à lui, il grimpe au sommet d'un château d'eau d'où il fait le grand saut... Un plongeon dans le vide, tout droit dans son passé, accompagné de celle qu'il n'a peut-être jamais tout à fait compris : sa mère.

 

A travers une enfance qui se reconstitue, c'est un double portrait en miroir que compose Christian Soleil. Celui d'un fils et de sa mère. Celui d'un enfant qui a cru qu'il devait évoluer dans l'ombre du père et d'une femme qui, dans la France d'après-guerre, a affronté seule son statut de divorcée. De l'un à l'autre, d'un être dont la vie ne tient plus qu'à un fil à un fantôme qui fait ressurgir un passé scellé, le romancier livre une oeuvre puissante sur la filiation, la rédemption et la maternité.

Repost 0
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 12:59

The Art of Duncan Grant and Vanessa Bell 1905-25
Their contribution to the development of 20th century British painting, reassessed

 

Brighton Museum & Art Gallery, 16 April – 9 October 2011

 

Radical Bloomsbury establishes a new understanding of the pictorial imagination of Bloomsbury by re-evaluating the unique painting partnership of Duncan Grant and Vanessa Bell, exploring their relationship with avant-garde art from 1905 to 25. It demonstrates how these Bloomsbury painters were among the earliest British artists to look at new developments in European art, such as French Post-Impressionist practices, and the importance of their role in modernising British art.

 

Grant was one of very few British artists who knew Picasso and Matisse in their early days, and Vanessa Bell was an international pioneer of abstract painting. Approximately 80 works (paintings and drawings) are on show; and the exhibition gathers together key paintings by Grant and Bell which embody the new social, emotional and sexual attitudes of what became known as the Bloomsbury Group. These correspond to the ground-breaking writings of Virginia Woolf, E.M. Forster and Lytton Strachey.

 

Radical Bloomsbury provides the cultural and social context within which Grant and Bell worked. For example, Grant spent almost the first ten years of his life in India and Burma; and this backdrop of a still Imperial world will be explored, through photographs and watercolours of Indian scenes by other European artists.

 

The exhibition is in six sections:
Bloomsbury before Bloomsbury
The Exotic, the Oriental and the Ornamental
The Encounter with Modernism
An English Expressionism
Collage and Abstract Adventures
Homes and Carnivals

 

Radical Bloomsbury is curated by David Alan Mellor, Professor of Art History at the University of Sussex, with Darren Clarke as assistant curator.

 


Loans include major works from Tate, the National Portrait Gallery, the Victoria & Albert Museum, the Courtauld Gallery, regional galleries throughout England and private collectors, including paintings that have rarely been seen in public before.

 


For further information on the exhibition themes, please see over. A full list of exhibits is attached

 

Brighton Museum & Art Gallery: Royal Pavilion Gardens, Brighton BN1 1EE; 03000 290900


Tues to Sun 10am-5pm; Closed Mon (except public holidays 10am-5pm)
Exhibition tickets: Adult £6; Concession £4; Up to 15 years Free; Brighton & Hove Resident £3; members free

Free admission to Brighton Museum, admission payable to the exhibition
Wheelchairs available, lift, gift shop, café.

Joint ticket with Charleston Farmhouse, Sussex home of Duncan Grant and Vanessa Bell:
£12 (available 16 April - 16 May and 9 September - 9 October only)

Repost 0